J'ai déjà un enfant dans une école du CECCE et je désire en inscrire un autre et j'ai un compte Aspen. J'ai déjà un enfant dans une école du CECCE et je désire en inscrire un autre mais je n'ai pas un compte Aspen. Je n'ai pas d'enfant dans une école du CECCE et je désire en inscrire un.

Nouvelles

Mise à jour en lien avec l’événement survenu le 12 mai à l’école Béatrice-Desloges et partage des prochaines étapes 

 

Chers élèves, parents, tutrices et tuteurs,

 

L'intention de cette lettre est de vous fournir une mise à jour suite à la vérification des faits qui est en cours depuis le 13 mai dernier à l'école Béatrice-Desloges, auprès de plusieurs élèves et membres du personnel.

 

Suite à cette vérification, voici un résumé des faits survenus jeudi dernier :

 

  • L'administration de l'école (l'équipe à la direction, accompagnée dans certains cas par des membres du personnel) a décidé, le jeudi 12 mai dernier, de procéder à une visite éclair dans les salles de classe en lien avec le code vestimentaire. Elle a demandé à certains élèves, majoritairement des filles, de sortir de classe afin de procéder à une vérification. 

 

  • L’administration du CECCE a également vérifié les enregistrements provenant des caméras vidéos disposées dans les corridors de l’école.  

 

  • Selon la cinquantaine de témoignages reçus de la part des élèves concernés, aucune règle ou autre objet n'a été utilisé afin de mesurer la longueur ou largeur d'un vêtement et aucun élève ne nous a rapporté avoir dû se pencher vers l'avant lors de la vérification.

 

  • Certains élèves se sont fait suggérer de se placer debout et de plier la jambe au niveau du genou, vers l’arrière, afin qu’elles et ils puissent déterminer si le vêtement respectait la longueur permise dans le code vestimentaire de BD, soit la mi-cuisse.

 

  • L’administration du CECCE a reconnu que l’approche prise n’était pas appropriée.


 

Actions qui ont été prises : 

 

  • De nombreux élèves et membres du personnel ont été rencontrés.

 

  • Plusieurs membres du personnel ont pris du temps de classe afin d'écouter les élèves et d’échanger avec elles et eux, au sujet de l’incident.

 

  • La direction de l'école est en télétravail depuis le 13 mai 2022 afin de permettre à l'administration du CECCE de procéder à la vérification des faits.

 

  • La direction a présenté ses excuses mercredi lors de la diffusion Web des annonces virtuelles adressées aux élèves.

 

  • Les directions adjointes ont fait le tour des classes mercredi et jeudi afin de leur présenter des excuses en personne et d’expliquer le processus de révision du code vestimentaire qui sera mis en place.

 

  • Un formulaire anonyme de rétroaction a été transmis aux élèves. Ce dernier a pour objectif de leur permettre de s’exprimer et d’apporter des suggestions relatives au code vestimentaire.


 

Étapes en cours et à venir en vue de la prochaine rentrée scolaire :

 

  • Les résultats de la vérification des faits seront présentés par l’administration au Conseil lors d'une séance publique.

 

  • Des suivis de la part du Service des ressources humaines sont effectués. Ceux-ci doivent demeurer confidentiels.

 

  • L’administration s’est engagée à revoir le code vestimentaire de l’école en collaboration avec les élèves et les parents. Elle compte faire cet exercice en toute transparence, à consulter la communauté scolaire et communiquer les résultats de cette démarche. L’objectif de cette collaboration est de développer un code qui tient compte des enjeux de société ainsi que des valeurs fondamentales et des souhaits des élèves, parents et membres du personnel.

 

  • La direction recevra une rétroaction des élèves relative au code vestimentaire par l’entremise de comités d’élèves par niveau scolaire.

 

  • Suite à ces rencontres, les résultats du sondage et l’ébauche d’un nouveau code vestimentaire seront par la suite présentés aux élèves.

 

  • Le conseil d’école fera partie de la consultation du nouveau code vestimentaire.

 

  • Le nouveau code vestimentaire sera en vigueur dès son approbation et au plus tard, à compter de la prochaine année scolaire.


 

Un mot concernant le personnel scolaire de BD

 

Je tiens à souligner que les faits reprochés ne concernent pas la très vaste majorité des membres du personnel de l’École secondaire catholique Béatrice-Desloges qui, malgré leur dévouement et leur comportement exemplaire, doivent aussi composer avec cette situation. Je ressens certes aujourd’hui beaucoup de compassion à l’endroit des élèves et des parents, mais j’ai également une pensée pour ces membres du personnel qui sont la principale raison pour laquelle l’école Béatrice-Desloges est devenue au fil des ans, une école recherchée par les familles d’Orléans et d’ailleurs. 

 

En terminant, je tiens à mentionner que l'administration est consciente que la confiance a été fragilisée par cet événement. Sachez toutefois que tous les membres du personnel de Béatrice-Desloges ont à cœur le bien-être et la réussite des élèves et comptent travailler à rebâtir cette confiance entre l’école, les parents et les élèves. L'administration organisera également quelques activités d'ici la fin juin visant à nourrir la fierté des élèves envers leur école.   

 

Je vous remercie de votre appui et vous invite à communiquer avec moi si vous avez des questions.

 

Marc Bertrand

DIrecteur de l’éducation

14 mai 2022 - Mise à jour en lien avec les événements survenus les 12 et 13 mai, reliés au code vestimentaire de l'école Béatrice-Desloges

Chers membres de la grande communauté du CECCE,

Les évènements en lien avec le code vestimentaire jeudi dernier ont perturbé le fonctionnement de l'École secondaire catholique Béatrice-Desloges ces jeudi et vendredi derniers.

Les élèves et le personnel doivent pouvoir se présenter à l'école et se sentir respectés. Il s'agit là d'une valeur fondamentale au CECCE. Tel que précisé dans une lettre envoyée aux élèves et leurs parents vendredi, l'administration du CECCE prend cette situation très au sérieux. Deux cadres supérieurs de l'administration se sont présentés tôt vendredi matin à l'école afin d'y passer la journée et de rencontrer plusieurs élèves et des membres du personnel concernés pour faire la lumière sur la situation.

Les résultats préliminaires de cette vérification des faits révèlent ce qui suit :

Vérification de l'habillement

  • Les membres de la direction et certains membres du personnel ont procédé à une vérification de l'habillement des élèves;
  • Certains élèves, majoritairement des filles ont été interpellés à sortir dans les corridors;
  • Certains élèves se sont fait demander de plier la jambe au genou vers l'arrière alors qu'elles et ils étaient debout afin de vérifier si le short porté respectait le code vestimentaire, soit se trouver au minimum à la mi-cuisse;
  • À présent aucun élève n'a été demandé de se pencher;
  • Aucun élève n'a été assujetti à une mesure par une règle ou autre, comme le décrivent certaines versions des événements qui circulent en ligne;
  • Bon nombre d'élèves se sont sentis dégradés et humiliés;
  • Cette stratégie de vérification du code vestimentaire n'est pas encouragée par le CECCE et n'est pas acceptable.

Manifestation

  • Près de 400 élèves ont manifesté leur désaccord vendredi pendant le dîner devant l'école à l'extérieur;
  • Le personnel de l'école a permis aux élèves de revendiquer ainsi et de s'exprimer;
  • Des membres du personnel ont assuré la supervision des élèves à l'extérieur afin d'assurer leur sécurité;
  • Bon nombre d'élèves se sont dispersés dans la rue adjacente où circulaient des véhicules au point où la circulation a été arrêtée;
  • Les services policiers se sont alors présentés sur les lieux afin de veiller à la sécurité des élèves;
  • Un petit groupe d'élèves provenant d'une école, qui n'est pas sous l'égide du CECCE, s'est rendu sur le terrain scolaire en voiture et circulait de façon non sécuritaire parmi la foule;
  • Les services policiers sont intervenus auprès de ces individus qui refusaient de coopérer;
  • Aucun élève fréquentant l'école Béatrice-Desloges n'a été arrêté;
  • Vers 12 h 45, le surintendant de l'éducation s'est adressé aux élèves et par la suite ceux-ci sont retournés calmement dans l'école pour reprendre leurs cours;
  • La sécurité des élèves a été priorisée lors de cette manifestation.


Tous les élèves doivent absolument être traités avec dignité et respect. Aucun élève ne devrait être assujetti à une telle vérification de son habillement et encore moins être interpellé devant ses pairs. La stratégie employée par l'école jeudi dernier ne reflète malheureusement pas ces valeurs qui sont très chères au CECCE.

L'administration du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est est sincèrement désolée de ce dénouement et souhaite présenter ses excuses auprès des élèves et familles qui ont été perturbées par ces événements. Des suivis sont en cours auprès de l'ensemble des écoles du CECCE afin de s'assurer qu'une telle situation ne se reproduise plus.

Le surintendant Dupuis sera également présent à l'école lundi matin. L'administration invite les élèves concernés ou ayant témoigné d'une situation préoccupante à le rencontrer.  Vous pouvez toujours communiquer avec lui par courriel afin qu’il coordonne une rencontre dès lundi.

Pour toute question en lien avec le code vestimentaire de l'école de votre enfant, je vous invite à communiquer avec la direction d'école.

Sincèrement,

 

Marc Bertrand
Directeur de l'éducation

 

 

Unique FM : Rendez-vous scolaire avec David Dufour

Après 2 ans d'absence sur scène, les élèves de l’Académie des arts de Béatrice-Desloges ont usé de leur créativité pour continuer de faire vivre le théâtre aux jeunes en mettant sur pied un radiothéâtre de 30 minutes, intitulé « La comédie de la comédie ». Écoutez David Dufour, enseignant en théâtre à l'Académie des arts de l'École secondaire catholique Béatrice-Desloges, mais aussi directeur artistique et metteur en scène du radiothéâtre, parler de ce projet créatif sur les ondes d'Unique-FM.  Écoutez l'entrevue de David Dufour ici.

  • Restez connectés avec notre école

IMPORTANT: Votre école de secteur doit être validée par l'administration de l'école. Cliquez ici pour vérifier votre admissibilité au transport.

Pour accéder à la carte interactive, cliquez ici.
  • Suivez le CECCE

© Tous droits réservés 2023. CECCE - Conseil des écoles catholiques du Centre-Est.
Hébergé par : Impeka

Bien que le site web de l'école n'est pas traduit, il est possible de faire traduire ce site par Google en choisissant la langue que vous désirez dans le menu déroulant.

Although this website is in French only, it is possible to use this drop down menu to choose a language and have it automatically translated by Google.

While our Board and our schools offer services in French, we try our best to accommodate English-speaking parents and members of the school community.

For registration information, please contact the school board's Family Welcome Office at 613 746-3837 or toll free at 1 888 230-5131 extension 3837.